Johanna Rocard

Pourquoi cet artiste a-t-il sa place dans mon corpus d’œuvre?

Depuis maintenant plusieurs années,
je m’interroge sur la notion de collectif, et plus particulièrement sur
les gestes et rituels qui lient les groupes humains en temps de crises.
Loin des grandes célébrations et des actions héroïques,
je m’attache à l’anecdote et à la poésie triviale des choses communes.
Je tente de voir comment ces dernières gardent en leur sein les
fantômes, les survivances comme dirait Aby Warburg, de rites plus
anciens et, à partir de là, je m’essaie à la mise en œuvre d’objets,
d’outils et de situations performatives dédiés à des collectifs et communautés en résistance.
Chaque action, chaque geste, chaque forme constituant mon travail se
veut apotropaïque, terme qui en grec ancien désigne l’usage de la magie et des énergies à des fins de conjuration des maléfices propres aux
temps de luttes et de transitions.
L’ensemble de mon travail donne lieu à l’émergence non pas de pièces
autonomes mais à un écosystème mouvant composé de performances,
d’installations, d’images, d’objets et de textes tendus par le besoin de
mettre en place des processus de création collectifs, inclusifs et non
hiérarchisés comme autant de systèmes alternatifs et spéculatifs
pour les temps à venir.

https://johannarocard.wixsite.com/travaux/about

Johanna Rocard, née en 1985, vit et travaille à Rennes. Elle combine dans son travail des éléments disparates porteur d’une mémoire incertaine et fictionnalisée : reliques de rituels païens, images d’archives de temps révolus ou imaginaires, pierres tombales ou magiques, objets chinés chez le grossiste d’articles de fête. Elle invente un langage archéologique du devenir, témoin d’une société où l’amour est à la fois acte politique et bien de consommation.

https://journals.openedition.org/glad/1707

Fiche d’identité

Nom, prénom: Rocard Johanna
Date de création de la compagnie: 2017 (?)
Genre: Performance
Pays: France
Spectacle: Bal des ardentes
Date de création du spectacle :
Site web : https://johannarocard.wixsite.com/travaux



Citer ce billet
Martin Geoffre (2023, 6 mars). Johanna Rocard. Spectacle vivant et chamanisme. Consulté le 24 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mn2f

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.