L’Alakran

Pourquoi cette compagnie a-t-elle sa place dans mon corpus d’œuvre?

Là est la magie de l’Alakran, un shamanisme de la scène, qui vrille et explose le pacte de fiction ainsi que la frontière en apparence assez claire entre le vrai et le faux, le réel et le contrefait. Il devient en effet rapidement impossible de démêler l’un de l’autre, et plus on croit être dans la réalité, plus on est dans le faux. Car les performances de l’Alakran ne se privent pas pour autant de nous raconter des histoires, des histoires folles et raides qui tournent vite au cul-de-sac, avant de rebondir sans queue ni tête, pour finalement taper juste, au cœur du réel.

L’Alakran, royaume du théâtre libre Par Bruno Tackels

Nom, prénom: Gómez Mata Oskar
Compagnie: L’Alakran
Date de création de la compagnie: 1997
Genre: Théâtre
Pays: Suisse
Spectacle: Suis à la messe, reviens de suite
Date de création du spectacle : 2010
Site web : https://alakran.ch/

Animisme à moi-même


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Martin Geoffre (1 janvier 2022). L’Alakran. Spectacle vivant et chamanisme. Consulté le 17 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/mn04


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.