Werewere Liking

Pourquoi cet artiste a-t-il sa place dans mon corpus d’œuvre?

Pour l’essentiel, il est question ici de l’acte rituel en tant que geste sacré permettant la rénovation du mythe, donnant à l’homme le moyen de lire le monde afin de se dire soi-même et de s’accomplir.
L’œuvre, expression d’une quête permanente de la plénitude, s’enracine dans l’intangible et l’invisible, pour mieux fixer le réel et le vrai.
La pièce nous permet surtout de saisir l’idéal du théâtre-rituel selon la vision de Werewere Liking : un art qui aspire à une absolue transmutation du groupe social à travers la consécration et la réitération du geste rituel, qui vise à garantir la plénitude de l’individu et la communion du groupe face à un destin immanquablement partagé. En somme, un art qui s’attache à préserver le monde de la torpeur et de la décrépitude.

Théâtre-rituel et symbolisme de la renaissance chez Werewere Liking, Amadou Ouédraogo

Fiche d’identité

Nom, prénom: Liking Werewere
Compagnie: Groupe Ki Yi M’Bock
Première pièce: 1979
Date de création de la compagnie: 1985
Genre: Théâtre
Pays: Côte d’ivoire
Spectacle: Une nouvelle terre : Rituel d’investiture d’un
nouveau village.
Date de création du spectacle : 1980



Citer ce billet
Martin Geoffre (2022, 1 janvier). Werewere Liking. Spectacle vivant et chamanisme. Consulté le 24 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mmzy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.