Les enfants d’Artaud et de Nijinski

Métamorphoses du sacré dans le théâtre et la danse d’aujourd’hui
Auteur: Gérard Toffin

Gérard Toffin, écrit dans cet article: « La possession […] suppose une efficacité, au moins présumée, alors que dans les arts du spectacle les œuvres sont séparées de leur fonction et que l’esthétique l’emporte sur le rituel. Les dieux, présents dans le premier cas, disparaissent de la scène moderne ».
Je cherche pour mon travail de thèse des artistes de notre temps aspirant à une agentivité de la représentation. Pour ceux issus d’une ontologie naturaliste, cela demande d’opérer un changement paradigmatique : le théâtre chamanique contribue à soigner notre univers grâce à l’assistance des esprits.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Martin Geoffre (17 décembre 2021). Les enfants d’Artaud et de Nijinski. Spectacle vivant et chamanisme. Consulté le 17 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/mmzg


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.